Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

initiation marche afghane dans le Pas de Calais

Publié le par Accompagnant coach psychothérapeutes

MARCHE AFGHANE demain 09h30 rdv à Maroeuil source St Bertille
Synchroniser sa respiration sur ses pas, tel est le secret de la marche Afghane. Tous les dimanches matin je vous propose une initiation à cette pratique.

http://www.youtube.com/watch?v=e2vs5ewjaco

Une marche consciente

A l’origine de la marche afghane est… le rythme. Il en existe trois principaux, qu’il convient d’adopter selon la personne, le lieu ou le moment. L’enchaînement de base - celui qui respecte le plus la respiration naturelle - se décline sur huit temps : l’inspiration se fait par le nez sur les trois premiers pas, puis on suspend la respiration poumons pleins sur le quatrième, puis on expire par la bouche sur les trois pas suivants avant de suspendre son souffle poumons vides sur le huitième et dernier temps

Publié dans Santé

Partager cet article

Repost 0

dimanche 23 sept 09h30 marche méditative...

Publié le par Accompagnant coach psychothérapeutes

Je confirme ce 1er rendez-vous!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les ateliers de méditation en salle c'est bien. Marcher et être en pleine nature et se reconnecter c'est le pieds absolu!!!!!

Voilà pourquoi, en cette rentrée 2012, le dimanche matin, vers 09h30, ceux qui le veulent, pourrons partager avec moi un moment de méditation* ( d'ouverture à soi) en nature.

Le 1er rdv se fera le 23 septembre à 09h30 au monument canadien (Vimy, Pas de calais) sur le parking.

A bientôt

Jean-Yves

 

* Ce n'est pas un moment de sport, de remise en forme etc, c'est un moment de partage. Inutile de savoir (lol) méditer ou d'être champion sportif, il suffit juste(...) d'être présent...

Partager cet article

Repost 0

Le chemin intérieur....

Publié le par Accompagnant coach psychothérapeutes

Pour ceux qui souhaite prendre le chemin intérieur voici les étapes de bases de ce chemin. Cela n’est pas de l’ordre d’une construction, d’un objectif à atteindre ou d’un devenir mais relève davantage du détachement de nos croyances, attachements qui nous empêchent de Vivre. C'est une façon de se libérer des conditionnements, des préjugés, des identifications qui nous lient à la façon dont nous rêvons notre condition humaine. On se libère du passé pour réaliser la Vie que nous sommes.

 

OBSERVER

ECOUTER

ACCUEILLIR

être dans la CONFIANCE

ACCEPTER

 

 

Observer ( sans jugement, croyance ou attachement) est la base du réveil!

Observer  "notre fausse identité sous ses multiples visages, à travers l’observation et une discrimination intelligente, constitue une étape essentielle dans le grand processus de détachement inhérent au « retour » à l’être" comme dirait Darpan. Observer en dehors de toute attente, croyance ou volonté. Observer avec son corps et être  juste là

 

Les mots étant des truelles là où il faudrait un fin pinceau pour réaliser un tableau parlant, je vous dirais que:

Ne vous attachez pas à mes mots, faites! Observer chaque jour quelques instants une fleur jusqu'à ce que vous soyez capable de ne plus vous dire elle est comme ci ou comme ça etc etc. C'est faisable...Observer demande juste de la pratique.

Publié dans Spiritualité

Partager cet article

Repost 0

l'arbre à soucis (histoire)

Publié le par Accompagnant coach psychothérapeutes

 

l'arbre à soucis.
Un jour, j'ai retenu les services d'un menuisier pour m'aider à restaurer
ma vieille grange. Après avoir terminé une dure journée au cours de
laquelle une crevaison lui avait fait perdre une heure de travail, sa scie
électrique avait rendu l'âme, et pour finir, au moment de rentrer chez lui,
son vieux pick-up refusait de démarrer.
Je le reconduisis chez lui et il demeura froid et silencieux tout au long
du trajet. Arrivé chez lui, il m'invita à rencontrer sa famille. Comme nous
marchions le long de l'allée qui conduisait à la maison, il s'arrêta
brièvement à un petit arbre, touchant le bout des branches de celui-ci de
ses mains.
Lorsqu'il ouvrit la porte pour entrer chez lui, une étonnante
transformation se produisit. Son visage devint rayonnant, il caressa ses
deux enfants et embrassa sa femme.
Lorsqu'il me raccompagna à ma voiture, en passant près de l'arbre, la
curiosité s'empara de moi et je lui demandai pourquoi il avait touché le
bout des branches de cet arbre un peu plus tôt.
"C'est mon arbre à soucis," me répondit-il. "Je sais que je ne peux éviter
les problèmes, les soucis et les embûches qui traversent mes journées, mais
il y a une chose dont je suis certain, ceux-ci n'ont aucune place dans la
maison avec ma femme et mes enfants. Alors, je les accroche à mon arbre à
soucis tous les soirs lorsque je rentre à la maison. Et puis, je les
reprends le matin".
"Ce qu'il y a de plus drôle", il sourit, "c'est que lorsque je sors de la
maison le matin pour les reprendre, il y en a beaucoup moins que la veille
lorsque je les avais accrochés.
que dirais tu de planter un arbre ?
 

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>